en cours de construction

Jour 2 d'Orly à Reykjavik

La chaleur d'Orly sera un lointain souvenir à notre arrivée en Islande ( 10°C ), avec un peu de retard sur l'horaire prévu.

Petite pluie, fort vent et plafond de nuage bas, tout cela fait que, aujourd'hui, il n'y aura pas de photo.

La barrière de la langue est immédiatement palpable, nous faisons répéter ... Nous avons cependant réussi à dîner, à trouver l'auberge de jeunesse où nous allons dormir alors qu'il fait encore jour.

Jour 3 autour de Reykjavik

La mise en route est un peu longue, même après une nuit assez reposante. Les sacs se construisent suivant le programme de la journée..

A 10h, les courses alimentaires sont faites, ce qui nous indique un peu comment vivent et mangent les Islandais

Nous partons pour Pingvellir ( 50 Km ) sous un ciel très bas, tellement bas que certains morceaux lui échappent !!!. Nous décidons de ne pas marcher ce matin mais plutôt d'aller voir "le geyser" d'Islande qui se trouve à Geysir - une heure de voiture en plus. A notre arrivée, plus de pluie, un peu de vent et une heure à attendre le geyser qui s'active toutes les cinq minutes.

Sur le chemin du retour, arrêt à nouveau à Pingvellir ; nous nous lançons dans une marche de deux heures, avec capes et guêtres. Enfin sans vent et sans pluie, la boucle se termine et cela nous change de voiture-avion-voiture-...

Et même sur le chemin du retour, quelques brins de soleil qui nous font apprécier les grandes étendues volcaniques couvertes d'herbe et de lupins mauves.

Jour 4 en route de Reykjavik vers Skogar

Nous déménageons de l'auberge de jeunesse vers 10h, petit tour à l'épicerie et départ vers Hengill..

Montée d'une heure pour atteindre une rivière d'eau chaude et des sources bouillonnantes où Martine, Marie-Annick et Claude se baignent. Philippe attend stoïquement sur la berge ... sous la pluie

Une heure de route le long de la côte Sud, entre mer et montagne, pour atteindre l'hôtel où nous rencontrons ... des Français qui nous snobent, mais c'est sans importance.Partie de rami avant le coucher vers 22h30 alors qu'il fait encore jour

Jour 5 de Skogar à Kalfafellsstradur :

Vik et approche du glacier au nom célèbre " Vatnajökulspjodgardur "

Après une heure de route pour atteindre Vik, marche de 3h à flan de falaise pour aller débusquer les macareux, qui ne sont pas là. Ce sont les mouettes qui les ont remplacés.Vent et un peu de pluie

Route vers Skaftafell et la cascade de Svartifoss avec une marche d'une heure et demie.

Enfin dernier parcours en voiture pour atteindre la guesthouse en passant devant le site de Jokulsarlon que nous visiterons demain.

Jour 6 de Kalfafellsstradur à Djupivogur :

Glacier et vent

Motivés par nos voisins de chambrée ( des Canadiens qui prennent le petit-déjeuner à côté de nous ), nous revenons un peu en arrière sur la route d'hier: le site de Jokulsarlon nous accapare pendant trois heures. Prise de nombreuses photos d'icebergs, marche le long du lac avec un fort vent et le glacier en face de nous qui a lâché ses glaçons il y a quelques temps

Arrêt dans la ville de Hofn pour son centre d'information et les vidéos sur les excès de la nature ( éruption de volcan sur glacier ... difficile à gérer au niveau voirie ).

Route dans les fjords de l'Est pour atteindre notre guesthouse, notre hôtesse est Française - de Nîmes - et nous fournit tous les renseignements que nous désirons sur la vie des Islandais

Jour 7 de Djupivogur à Vallanes :

cascades

Première piste de cailloux pour la voiture, le raccourci en montagne nous fait gagner 50 Km (?).

Marche de trois heures dans des champs de lupins bleus pour aller admirer la cascade de Sturlufoss. Sur les chemins aucune rencontre excepté sept ovins qui s'enfuient malgré le dénivelé imposé par l'animal de tête

Arrivée tranquille à Vallanes, pour se reposer, faire du courrier postal et électronique, ce qui nous permet de vous envoyer enfin de nouvelles.

Jour 8 Vallanes à Borgarfjordur

Arrêt à la grande ville de l'Est, Egilsstadir, pour du fuel et de la nourriture.

Après 50 Km de piste caillouteuse, marche de deux heures vers un petit sommet qui nous fait découvrir la pointe Nord-Est de l'Islande.

La fin de la route nous conduit dans un grand fjord, avec la bourgade Borgarfjordur au bord de l'eau, ses maisons colorées que nous prenons en photos.

Nous laissons Martine se reposer et nous partons sur un col en pleine nature pour apercevoir un autre fjord, de l'autre côté de la montagne.

Au retour, visite au petit port et sa falaise où nichent mouettes et macareux.

Jour 9 Treck des tricotteuses

Départ à 9h45 pour une boucle de 17 Km ou 11 Km : le choix se fera en cous de route.

Au bout d'une heure et demie de marche, près d'un cours d'eau franchi sur un tronc d'arbre aménagé, nous demandons notre chemin à un groupe de huit tricotteuses qui se reposent elles aussi.Leur démarche plait beaucoup à Marie-Annick qui, en les quittant, leur dit " A l'an prochain".

Le choix de l'itinéraire tombe sur les 17 Km .... avec deux montées redoutées par Martine. Pour le souffle, cela ira, pour la hanche ce sera beaucoup plus délicat. Heureusement nous finissons par une piste praticable par notre vehicule que Claude est allé chercher pour raccourcir l'étape.

Nouvelle visite aux macareux, avec plus de soleil que la veille. Il y en vraiment plein dans le coin;les photos seront plus contrastées.

Jour 10 de Borgarfjordur à Skinnastradur

Cascades

Retour à Egilsstadir par la route caillouteuse ( heureusement, les photos ont été prises à l'aller, les nuages nous accompagnent aujourd'hui )

170 Km ensuite pour rejoindre la nouvelle guesthouse .. c'est long.

Sur une grande partie du parcours, nous sommes intrigués par une masse volcanique énorme, surmontée d'un chapeau blanc. Aucun touriste interrogé n'est capable de nous indiquer son nom. Nous ne le saurons qu'avec une feuille posée par hasard sur une table de la guesthouse : " Le HERDUBREID ", 1600m d'altitude, à 1000m au-dessus de la plaine ... donc bien visible de loin.

Sur les 50 derniers Km, sur une route poussiéreuse, arrêt à deux cascades impressionnantes - dont la plus importante d'Europe au niveau débit !!! DETTIFOSS

Nous prenons nos quartiers pour trois jours dans une guesthouse confortable, lumineuse et moderne. Donc la soirée nous permet de nous détendre en jouant aux cartes

Et à 24h10, le soleil brille toujours !

Jour 11 au Nord de l'Islande

Lever calme ce matin car il fait beau, nous n'allons pas loin et nous revenons à la même guesthouse

Après 30 Km de route et piste, marche pour aller voir la ferme de Raudinupur ( 66,51 Nord, 16,54 Ouest ), avec ses milliers d'oiseaux - macareux, fous de Bassan, mouettes, sternes. Pour une randonnée d'une heure, nous y passons quatre heures - dont le pique-nique et de nombreuses photos.

Puis marche vers le point le plus au Nord de l'Islande ( à part une petite île - hors jeu ) qui nous fait raser le cercle polaire ( 66,54 Nord , 16,03 Ouest )

Retour tranquille à la guesthouse

A propos du soleil de minuit, que j'aie vu le soleil au-dessus l'horizon ne peut s'expliquer, alors que nous sommes en dessous le cercle polaire, que par une heure offocielle islandaise qui ne correspond pas à l'heure solaire - décalage qui existe aussi dans d'autres pays !. Il n'empèche qu'à minuit, cela surprend.

Jour 12 la faille de Jokulza

Les orchidées et les orgures

Lever tranquille car peu de Km en voiture à faire aujourd'hui et temps assez clair

Balade faite parmi les restes d'une éruption récente ... quelques milliers d'années ... avec des infiltrations de laves qui, en refroidissant, ont formé de belles orgues que nous prenons sous toutes les coutures. Avec même une grande grotte très solide. Tout cela est longé par la rivière qui coule à Dettifoss, avec toujours un débit important. A certains endroits, des dizaines d'orchidées ont fleuri, malgré la température assez rude, elle doivent aimer car elles sont nombreuses. De nombreuses zones du parc ne nous sont pas accessibles, nous ne pouvons vérifier mais je dirais volontiers qu'il y en a des milliers.

La fin de la boucle se déroule à allure très modérée, il y a un petit vent dont il faut se méfier, vu qu'il ramène du Sud de gros nuages et que nous envisageons de pique-niquer à une table près du parking. Première tartine avalée et PAF ... un orage nous fait réintégrer précipitamment la voiture. Vu les grêlons que nous recevons et la piste de terre avec une forte montée que nous devons emprunter pour rentrer, nous quittons immédiatement le site.

Visite au site d'information d'Asbyrgi qui nous explique comment se sont formées les chutes d'eau et les laves rencontrées le matin au niveau de la faille qui traverse l'Islande. Déjà, le site d'information n'a pas d'électricité.

Arrivée à la guesthouse où il n'y a ni eau chaude ni Wifi, conséquences de l'orage qu a sévi dans la région.

Dans la soirée, nous jouons au "barbu" en attendant le soleil de minuit. Mais conne il y a beaucoup de nuages, personne n'attend si tard.

Jour 13 La journée des baleines

60 Km de route pour rejoindre Husavik, capitale d'Islande de la baleine. Vent et légère pluie ne nous découragent pas pour visiter la plus belle église d'Islande et pour réserver nos billets autorisant la balade en mer.

Nous nous retrouvons une centaine de touristes sur un gros bateau, tous avec une grosse combinaison rouge et noire, pour partir pendant trois heures à la chasse ( photographique ) à la baleine. Après une heure de bateau, nous arrivons sur le site où d'abord avec trois ou quatre souffles, les queues si caractéristiques des baleines sont capturées par les appareils. Puis un petit rorqual ( 15 m ) foleye près de nous pendant 20 minutes : notre guide nous gratifie d'un " you're very lucky ".

L'atterrissage à la nouvelle guesthouse est épique, même le GPS de Claude est largué.

Départ à 18h pour une boucle de deux heures autour du mont Vindbelgjarfjall qui domine de 270m le lac de Myvatn, avec un vent à décorner les boeufs. Martine, avec sa cheville, préfère rester au bord du lac.

Jour 14 Le passé vocanique de l'Islande

Le plafond nuageux est bas, nous partons cependant vers le lac de Myvatn et ses sites vocaniques ( 40 minutes de route )

Marche de deux heures ( prévision du guide : 1h ) autour des fumerolles et des coulées de lave cordée sur le site de Leirhnjukur. La couleur et la forme de la lave nous rappellent La Réunion.

Marche autour du cratère et lac de Viti, avec une eau très bleue. Nous n'avons pas d'explication sur ce phénomène. Les passagers des cars d'Allemands venus sur site pendant notre visite doivent tout savoir sur le lieu car, chrono en main, en 7 minutes ils ont tout vu et repartent.

Troisième site volcanique dans les environs : les vapeurs sulfurées de Namafjall. De nombreux touristes, vu que le site est accessible en voiture. Peu font la boucle que notre guite nous propose : Il faut grimper 100 m en D+ avec un fort vent et des nuages bas. Le tour vaut cependant le déplacement.

Retour tranquille à la guesthouse pour se réchauffer et compléter nos tâches respectives de communication.

Jour 15 Transfert vers l'Ouest

Découverte des phoques

Départ classique, après un petit-déjeuner pris à la guesthouse, pour 250 Km de route. Les paysages sont toujours aussi grandioses ; les montagnes ne sont pas obligatoirement très élevées mais les vallées glaciaires larges et parcourues sur des kilomètres sont impressionnantes à découvrir.

Arrêt pour se réapprovisionner à Akureyri, capitale du Nord de l'Islande : La rue principale et commerçante fait 200m de long, moins que la rue de la République à Fontenay. Par contre le port de la ville a deux gros paquebots de croisière ce matin .... et à Fontenay, je n'en ai encore jamais vu.

Avant d'arriver à notre gueshouse, nous parcourons la côte de la presqu'île de Vatnsnes, sur une piste qui longe la mer. Peu de véhicules, les touristes sont attirés par deux pôles emblématiques de la région : Une ancienne plateforme, à Borgarvirki, datant de la création de l'état islandais, érigée sur un piton rocheux le long de la côte ( les falaises servent de défense naturelle, un mur de pierres plates protégeant l'entrée escarpée passant par les rochers ) et une colonie de phoques sur la côte Ouest de la presqu'île ( Harbour seals et grey seals seront présents à notre arrivée, une heure après les visiteurs auront moins de chance ), à Illugastadir.

Atterrissage sur notre destination du soir encore délicate, les Islandais ne s’embarrassent pas de panneaux indicateurs et refilent aux sites internet des mauvaises coordonnées GPS, d'où quelques hésitations de notre part.Partie de "barbu" pour la soirée en attendant la baisse de luminosité ( peu évidente ) et la baisse de notre énergie.

Jour 16 Toujours plus loin vers l'Ouest

Petit-déjeuner dans notre maison de poupées et départ vers Budardalur.Nous traversons un bras de terre de 30 Km qui assure la liaison des terres de l'Ouest avec le reste de l'Islande. La piste est agréable à parcourir sous quelques rayons de soleil et des paysages classiques pour nous maintenant.

A notre arrivée à la ville, nous cherchons l'itinéraire pour le site de la maison " d'Eric le Rouge " qui est recommandé par tous les guides. 19 Km plus loin, sous un ciel chargé, nous découvrons un site très tranquille, avec quelques voitures, un bureau d'accueil moderne ... et une maison viking reconstituée d'après les fouilles récentes. Construite avec de la tourbe et du bois flotté venant de Sibérie, elle montre comment vivaient les Vikings qui ont colonisé l'Islande vers 950 après JC. Les trois jeunes guides présents expliquent le mieux possible comment un groupe de 25 personnes pouvait survivre à cette époque.

Cette maison est présumée avoir abrité "Eric le Rouge" avant qu'il parte pour la découverte du Groenland. Son fils a poursuivi avec la découverte du Canada ( Québec et New-Brunswick ) et son beau-frère la découverte de New-York. Leur célébrité vient surtout qu'ils en sont revenus pour raconter leurs exploits ...

Nous déposons nos bagages à l’hôtel dans le village de Laugar et nous partons marcher, à partir de 15h45, vers un sommet proche. Sur le promontoire prévu sur notre itinéraire, nous pouvons observer les 50 Km de mer qui forment la baie de Budardalur, bordée par ses monts volcaniques érodés mais toujours impressionnants. Le tempo de la balade correspond pour une fois aux prévisions du guide. Il faut dire que le vent là-haut n'incite pas à une flânerie prolongée.

Jour 17 Les fjords

Petit-déjeuner dans la chambre et départ assez tôt ( 8h45 ) car nous avons quelque peine à évaluer la durée du transfert en voiture.

Nombreux kilomètres à parcourir les fjords de l'Ouest : pour passer d'un coté à l'autre, il y a souvent de la distance alors que le rivage en face parait à portée de main. Ceux que nous "traversons" sont orientés Sud, la mer est calme et le contraste entre l’étendue plane et la muraille culminant à 300m ou plus est saisissant. Dommage que nos photos ne traduiront pas cette impression.

Au passage, nous en profitons pour acheter les billets de ferry. Nous nous attendions à un port avec quelques maisons : seul un café et quelques baraquements longent le quai.

Six kilomètres plus loin, la guesthouse nous accueille.Puisqu'il n'est pas tard et qu'aucune marche n'est prévue, nous nous renseignons sur la possibilité de faire quelques emplettes : à 50 km ....Pas cap ?

Cap ! cela nous fait découvrir un nouveau port de pêche, bien blotti dans son fjord. Le parcourir en voiture est vite fait, il faut dire que le kiosque en plein air où de nombreux poèmes islandais sont écrits est vite parcouru car il tombe quelques gouttes de pluie.

La route nous ayant bien fatigués, les quatre membres du groupe ne traînent pas dans les salons de la guesthouse et utilisent rapidement les sacs de couchage qui sont transportés depuis le début du voyage pour cette unique occasion.

Jour 18 La pointe Ouest de l'Islande

Lever tranquille vu que nous revenons ce soir au même couchage et que le vent qui a soufflé cette nuit ne nous encourage pas à sauter du lit aux aurores ( qui n'existent toujours pas vu qu'il faut toujours jour à minuit).

80 Km - Aller de route et de piste, à longer les fjords, à traverser des regs en altitude pour basculer sur un autre fjord ... heureusement, en cette matinée, la luminosité est propice aux photos. Alors la moyenne horaire n'est pas extraordinaire, avec en plus une erreur d'aiguillage qui nous fait arriver au fin du fond de l'Islande. Nous n'y restons pas car ce n'est pas notre destination de la journée.

En attendant le beau temps, pique-nique dans la voiture. Et départ bien couverts pour rencontrer les macareux et les mouettes au bord d'une falaise, avec un début à 100m d'altitude et une fin à 450m. De nombreuses haltes pour faire les photos et les commentaires font que l'après-midi est très entamé quand nous prenons le chemin du retour.

Le soleil nous rejoint à la guesthouse mais ne ravive pas notre envie de photos. Nous nous posons pour une soirée de repos.

Jour 19 Expérience de la mer en Islande

Pas de vent pour le lever, soleil et belle lumière, et c'est ce matin que Marie-Annick et Claude font la grasse matinée ( 8h15 ). Il y a du temps avant de prendre le ferry et nous faisons une longue balade sur la plage de sable gris ( entre jaune et noir, pour le sable, c'est difficile à dire ) avec algues et sternes.

A 12h20, le ferry a avalé le Berlingo et 30 autres véhicules pour faire route plein Sud vers Stykkisholmur, avec un arrêt à l'île Flatey : 3 heures de navigation, en comptant l'escale avec 60 Km en mer à vol d'oiseau ( 33 milles environ ). Marie-Annick reste sur le pont supérieur à l'extérieur, Martine au salon à la proue dans un siège confortable, Claude et Philippe naviguent sur les différents niveaux pour profiter de la situation ensoleillée, un peu venteuse et assez fraîche à l'extérieur du bateau. Tout cela agrémenté d'une légère gîte sur une partie du parcours. Les côtes escarpées sont trop brumeuses pour que la prise de photo en vaille la peine, les panoramas restent fidèles à la notoriété islandaise.

35 Km de route pour rejoindre la ville-étape Grundarfjordur, 10 minutes pour récupérer les chambres réservées et une soirée lumineuse dans une salle à manger avec les baies donnant sur la mer et un mont découpé, le Kirkjufell , qui culmine à 420m à 2,5 Km de la gueshouse : impressionnant.

Il fait doux et le temps est calme, les routes sont dégagées ... comme en France demain !!!!

Jour 20 Phoques et orques

Journée tranquille sur la presqu'île du Snaefellsjokull, gros volcan qui est au bout du doigt en face Reykjavik ( 125 Km à vol d'oiseau sur la mer )

Première visite aux phoques sur une plage que des Français nous ont indiquée hier. A première vue, peu de candidats pour les photos. Mais à force de chercher et de sauter sur les rochers et d'enlever chaussettes et chaussures pour Marie-Annick, Martine et Claude, l'essai est transformé : les phoques sont là ... et dans la boite.

Nous n'attendons pas que la mer remonte pour nous rendre à Arnastapi, excursion prévue sur les coulées de lave qui se sont jetées à la mer, il y a longtemps. La côte est très découpée, avec de grandes orgues hexagonales sur lesquelles les mouettes nichent avec beaucoup de cris. Le sentier de bord de mer est très tortueux, le spectacle à l'aller est différent du retour, c'est formidable.

A l'aller, Martine et Philippe aperçoivent trois orques qui chassent en bas des falaises, au retour c'est Claude qui profite de leurs va-et-vient : la surprise est totale.

Retour à la geusthouse en contournant par l'Ouest le volcan, énorme à sa base. Les nuages qui nous ont accompagnés toute la journée nous empêchent de voir le sommet enneigé qui culmine à 1400 m à 5 Km de la mer, le contraste mer-montagne est saisissant.

Jour 21 Arrivée douce vers Reykjavik

Les deux étapes qui nous restent sont moins chargées en kilomètres, et donc nous n'avons plus de soucis dans nos horaires.

Pour repartir vers le Sud, nous revenons vers le volcan Snaefellsjokull car le ciel est dégagé et la luminosité très belle. Les quelques kilomètres en plus sont très agréables à parcourir, nous apercevons bien le sommet enneigé en haut duquel la péninsule doit être de toute beauté.

La balade du jour nous conduit après 3/4h de marche sur le bord d'un cratère bien rond même s'il n'est pas très élevé. La-haut, nous nous sommes retrouvé à onze Français, dont trois jeunes qui descendent dans le cratère. Heureusement la maréchaussée n'était pas là.

Pique-nique dans l'herbe au soleil, cela fait du bien, c'est plus agréable que confinés dans la voiture.

Arrivée à Borganes, nous percevons que la capitale n'est pas loin. Notre hébergement, choisi il y a six mois sur Booking.com, est un mobile-home fabriqué à ... LUÇON.

Jour 22 Préparatifs du retour

Courte nuit dans le mobile-home de Luçon, mal isolé contre le froid de la nuit et un peu étroit ( une fois installé dans la venelle, impossible de se retourner ), Marie-Annick profite de la nuit pour photographier la lune ... elle est ronde comme chez nous.

Départ assez tôt pour Husafell ( 50 Km ) pour notre dernière excursion : nous faisons le tour d'un canyon, avec, au bout de ce canyon, une vue sur deux glaciers qui sont dans le coin : le Langjökull et l'Eiriksjökull. Effectivement, après 1h1/2 de montée, les deux dômes apparaissent et nous les zieutons tout notre saoul. La descente tranquille nous ramène à la petite église blanche du départ et les moucherons qui ne se sont pas dispersés. Certains nous avaient suivis pendant notre excursion, ce qui a occasionné le port de protections adéquates bien sûr prises en photo.

Pique-nique au bord de la rivière, en face des glaciers, le soleil réchauffe Marie-Annick qui avait peine à se réchauffer depuis le lever.

Retour à la civilisation avec une heure de voiture et des bouchons sur les périphériques de Reykjavik. Nous ne sommes pas concernés, cela nous fait seulement très bizarre de voir tant de voitures en même temps sur une route.Le Nord de l'Islande et son calme avait du bon. La guesthouse est royale et la remise en ordre de nos bagages se fait enfin avec de l'espace

Jour 23 Même les meillleurs choses ont une fin

Lever à 4h du matin ; surprise : il fait jour. Et la chambre voisine est aussi active pour quitter la guesthouse à 5h.

Personne sur les routes qui mènent à l'aéroport par un beau temps clair et lumineux comme nous aurions aimé avoir à notre arrivée. Notre véhicule est rendu à 6h pile comme nous avions imaginé lors de la location il y a six mois.

Le temps de papoter et de chercher comment utiliser les 3000 couronnes islandaises qui nous restent, nous sommes les derniers à rentrer dans l'avion qui part aussitôt Marie-Annick et Claude installés. Comme nous l'avions estimé, il prend un virage à gauche après le décollage ( nous avions choisi des hublots à gauche ! ) et longe la côte Sud de l'île. Même si cela est un peu loin, nous voyons une dernière fois les glaciers qui recouvrent une partie de l'Islande. Puis direction Paris, avec quelques nuages au-dessus l'Angleterre alors que le Nord de l'Irlande est bien visible.

Voiture récupérée à Rungis sans soucis, glissade vers l'Ouest par l'A10 et ses camions. En une heure, nous dépassons plus de camions qu'en trois semaines en Islande. Nous revenons donc en Vendée et Charente sous une température agréable et une soirée ... avec l'obscurité.

Déjà des conversations téléphoniques pour avertir de notre retour, les valises se vident. Les têtes vont moins vite se vider des souvenirs d'un voyage réussi dans un pays grandiose qui vaut le détour.

Cette page se termine à J23, elle sera peut-être transformée avec les photos, il nous suffit de trier parmi les centaines qui sont à notre disposition dans nos appareils.

Work

Adipiscing magna sed dolor elit. Praesent eleifend dignissim arcu, at eleifend sapien imperdiet ac. Aliquam erat volutpat. Praesent urna nisi, fringila lorem et vehicula lacinia quam. Integer sollicitudin mauris nec lorem luctus ultrices.

Nullam et orci eu lorem consequat tincidunt vivamus et sagittis libero. Mauris aliquet magna magna sed nunc rhoncus pharetra. Pellentesque condimentum sem. In efficitur ligula tate urna. Maecenas laoreet massa vel lacinia pellentesque lorem ipsum dolor. Nullam et orci eu lorem consequat tincidunt. Vivamus et sagittis libero. Mauris aliquet magna magna sed nunc rhoncus amet feugiat tempus.

About

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur et adipiscing elit. Praesent eleifend dignissim arcu, at eleifend sapien imperdiet ac. Aliquam erat volutpat. Praesent urna nisi, fringila lorem et vehicula lacinia quam. Integer sollicitudin mauris nec lorem luctus ultrices. Aliquam libero et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Cras viverra ligula sit amet ex mollis mattis lorem ipsum dolor sit amet.

Elements

Text

This is bold and this is strong. This is italic and this is emphasized. This is superscript text and this is subscript text. This is underlined and this is code: for (;;) { ... }. Finally, this is a link.


Heading Level 2

Heading Level 3

Heading Level 4

Heading Level 5
Heading Level 6

Blockquote

Fringilla nisl. Donec accumsan interdum nisi, quis tincidunt felis sagittis eget tempus euismod. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus vestibulum. Blandit adipiscing eu felis iaculis volutpat ac adipiscing accumsan faucibus. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus lorem ipsum dolor sit amet nullam adipiscing eu felis.

Preformatted

i = 0;

while (!deck.isInOrder()) {
    print 'Iteration ' + i;
    deck.shuffle();
    i++;
}

print 'It took ' + i + ' iterations to sort the deck.';

Lists

Unordered

  • Dolor pulvinar etiam.
  • Sagittis adipiscing.
  • Felis enim feugiat.

Alternate

  • Dolor pulvinar etiam.
  • Sagittis adipiscing.
  • Felis enim feugiat.

Ordered

  1. Dolor pulvinar etiam.
  2. Etiam vel felis viverra.
  3. Felis enim feugiat.
  4. Dolor pulvinar etiam.
  5. Etiam vel felis lorem.
  6. Felis enim et feugiat.

Icons

Actions

Table

Default

Name Description Price
Item One Ante turpis integer aliquet porttitor. 29.99
Item Two Vis ac commodo adipiscing arcu aliquet. 19.99
Item Three Morbi faucibus arcu accumsan lorem. 29.99
Item Four Vitae integer tempus condimentum. 19.99
Item Five Ante turpis integer aliquet porttitor. 29.99
100.00

Alternate

Name Description Price
Item One Ante turpis integer aliquet porttitor. 29.99
Item Two Vis ac commodo adipiscing arcu aliquet. 19.99
Item Three Morbi faucibus arcu accumsan lorem. 29.99
Item Four Vitae integer tempus condimentum. 19.99
Item Five Ante turpis integer aliquet porttitor. 29.99
100.00

Buttons

  • Disabled
  • Disabled

Form